notre beau sapinNous sommes repartis de Gibraltar avec tout le bateau en un seul morceau, prêt à affronter l’océan direction notre prochaine étape : les Canaries et pour ce nous avons commencé avec un slalom entre tout les gros cargo présents dans la  baie.

Nous étant arrêtés plusieurs jours, mon adaptation au monde marin avait totalement disparue et c’était repartit pour trimbaler Jack partout avec moi. Au moins cette fois j’ai pu bouger et faire mes quarts. On a été escortés par une bande de Dauphins fluorescents à la tombée de la nuit, c’est du au plancton qui accumule la lumière la journée et la rend le soir au contact des vagues ou des animaux. C’était superbe et magique. Plus tard, c’est les poissons volants qui ont pris le relais.

Laurent qui connaissait les îles a tenté un arrêt au port de Graciosa mais sans succès… Le port nous a gentiment envoyé balader car nous sommes trop gros et signalé une place au mouillage pas très loin. Le vent soufflait sacrément entre les 2 îles du cou on a tenté une place encore plus loin mais après le dîner la houle nous a fait revenir à la place indiquée précédemment.

Philip avait tout prévu pour passer noël en mer et c’est un super dîner qui nous attendait : salade, carré de veau avec flageolais, girolles et purée maison, plateau de fromage et gâteau au chocolat le tout accompagné bien sur de champagne! Un vrai régal et en plus sans mal de mer. Il est bon cuisto et mon rôle s’est limité à préparer les canapés de foie gras. Tel des enfants, on a été incapables d’attendre le 25 pour ouvrir les cadeaux qui nous attendaient au pied du sapin. Oui on avait même un sapin, pas un vrai ça prend trop de place et ça perd ses épines mais un mini tout en carton fait par les bon soins de Laurent. Et c’est à l’apéro qu’on s’est presque jeté dessus. Et il en résulte que nous sommes tous des grand fans de chocolat et de vin.

On a repris la route le lendemain en cour de journée pour rejoindre Las Palmas avec une surprise, le père Noël nous a laissé notre cadeau dans l’ancre : un gros cailloux. Saviez vousGraciosa que le nom des Canaries n’a rien à voir avec le joli petit oiseau jaune ? Bien loin de là, le nom est d’origine romaine. Ces derniers, lors de la découverte de l’île y ont vu beaucoup de chiens et en latin ça donne Canis. Quand Gunes m’en a parlé, j’ai eu du mal à la croire, mais une de mes tante prof de latin à confirmer sa version. On retrouve d’ailleurs des sculptures de chiens en face de la grande cathédrale de Las Palmas pour y faire honneur.

 

Quel est l’endroit le plus original ou vous ayez passé Noël?