Après un dernière semaine à Tirana, grace à Blader notre hote, nous avons repris la route le 28 au matin.
C’est super exités et heureux que nous nous sommes relancé dans l’aventure des routes albanaises. Retrouver la nature et son clame est super relaxant.
Nos début ont été un peu décevant, car au lieu de trouver une route de macadam comme le faisait rever les pointillés sur la carte on a rattaqué à l’extérieur de la ville par une belle route d’asfalte flambant neuve et surchargée de camoins… Zone industrielle oblige… Mais ça s’est calmé après quelques kilomètres.
Et hop c’est repartis pour les cafés à tour de bras le long de la route. Les locaux n’ont jamais vu de touristes et nous voici transformés en bete curieuse pour tout ceux que l’on croise. Et surement des célébrités pour le minibus que nous croisons plusieurs fois par jour.
Pour le temps, c’est un magnifique soleil fixe qui nous accompagne, avec sa chaleur accablante! Pour éviter de mourrir désséchés, on s’arrète de midi à 2 ou 3h en général. Bon c’est vrai ça change pas énormément puisqu’on était déja adepte des grandes pauses, mais là ça nous fait une bonne raison! Et on essaie de se lever avant 9h…