Suite a des soucis sur le bateau qui a aimé autant que moi le mauvais temps du début du voyage, nous avons fait une escale involontaire à Gibraltar. Je n’avais jamais pensé à en faire une destination de voyage, donc c’était l’occasion de visiter et en une journée c’était bouclé.

Etant à un bout du rocher, et le téléphérique à l’autre, on a choisit de tout faire à pieds. On a commencé par une petite cote pour la visite du château, et en chemin on a vu nos premiers Apes (singes en liberté). Le guichetier nous a redemandé un bon nombre de fois vous êtes sûr de vouloir le ticket complet? Car il faut marcher, et le tour dure 3 heures. Il était midi et ça fermait pas avant 17h45, donc je ne comprend pas pourquoi il a tant insisté, bien sûr qu’on voulait voir tout ce qui se visite sur le rocher, il ne fait que 5km2. On a eu gain de cause et enfin obtenu nos tickets. Le château est plus une grande tour qui servait de repliement pendant les sièges. Des tunnels en partaient pour aller se perdre dans la montagne, et n’y ayant personne autour j’en ai profité pour aller explorer, pliée en 2 avec notre mini dynamo, l’un d’entre eux mais finalement il s’arrêtait 15m plus loin éboulé. Du sommet, on a une belle vue sur Tout le pays, un bout d’Espagne et un peu du Maroc.

expo photo 2e guerre mondialeOn a enchainé avec la visite d’une expo photo sur la 2e guerre mondiale, montrant comment vivaient les gens dans les tunnels (37km répertoriés) et ce n’était pas la joie! La plupart du temps assiégés, ils perdaient la plus grande partie de leurs effectifs à cause de la famine et de la maladie, beaucoup moins par les attaques. Sur le chemin, on est passé par une ancienne habitation avec des mannequins exposés, toujours sur le meme thème. Puis on est enfin arrivé au bon tunnel, celui inclus dans notre ticket. Je montrais les Apes (singes) situés en dessus de l’entrée à Gunes quand j’ai fait un bond, j’étais tellement concentrée sur ceux de devant que je n’avais pas vu les 2 juste a coté de moi! Et  ils faisaient leur petite vie sans tenir compte de nous.

Pour en revenir au tunnel, c’était intéressant avec le systeme utilisé pour les canons. Il y a des reconstitutions avec des mannequins un peu partout et l’une des porte est fermée mais avec une petite fenetre. Toujours aussi curieuse, je me suis rapprochée pour voir ce qu’il y avait et Gunes qui était du coté du capteur a fait un gros bond car le mannequin s’est mis a hurler en anglais qu’est ce que vous voulez! Les explications étaient intéressantes mais je me suis vite lassée,  car le principe est le meme tout le long. Juste la vue sur les alentours change.

On a continué notre petite balade avec le centre des Apes : un endroit ou les soigneurs amoncellent un tas de nourriture pour les appâter et faire plaisir aux touristes2 turbulents qui sont sur de les voir. Ceci dit c’était très sympa de voir toute cette bande dont 2 ados chamailleurs en pleine forme! Il ne leur a pas fallu plus de 5min pour me sauter sur la tete et me faire les poux. Quand l’un quittait sa place, l’autre prenait le relais jusqu’à ce qu’ils décident de vouloir y etre en meme temps. Du cou c’est devenu beaucoup moins drôle de les voir se montrer les dents sur moi. Une foi débarrassée de ces 2 la, c’est un bébé que je prenais en photo avec sa mère qui l’a lachée et est venu jusqu’à moi, me regarder et me toucher la manche avant de repartir en courant jouer avec les 2 ados. A priori j’ai été la seule a etre leur cible, les autres ne les intéressaient pas. On ne se lassait pas du spectacle mais la pluie nous a rappelé à l’ordre et c’est rapidement qu’on est repartis vers notre dernier point de visite : les grotte d’Hadès et les colonnes d’Héracles qui représentent la fin du monde connu à l’époque de la mythologie grèque. Elles sont jolies, mais bien moins impressionnantes que les notres à Ganges (voir mon article sur les Cévenes). On est rentré tranquilement au bateau pour la tombée de la nuit.

 

Vous est-il déja arrivé de vous arreter dans un endroit totalement imprévu lors d’un voyage?