Que tout le monde se rassure, je n’y suis pas allee en tant que patiente. J’ai eu droit a une visite privee faite par le directeur de l’hopital lui meme. Il ne parlait pas du tout d’anglais alors on l’a fait en bresilien version soft pour se comprendre. Cet hopital est un hotpital de proximite assurant les urgences et les hospitalisations de courte duree. Les cas plus importants sont tranferes sur des plus grosses structures. Igarape Açu compte tout de meme 35000 habitants.

On a commence la visite par le centre de depistage du sida, ils ont les memes dispositifs qwick test que nous avec le systeme d’entretient. Pour les non inities (le metier me rattrappe parfois) un quwick test c’est un petit boitier blanc dans lequel on joue le petit chimiste avec 3 produits differents et le plus important une goutte de sang du patient. En quelques minutes le resultat apparait et une prise de sang peut confirmer le resultat. Mais c’est fait lors d’un entretient d’une demi heure en general, avec un petit rappel des bases et la reponse aux attentes du demandeur. Si jamais le resultat est positif, tout un systeme de prise en charge est mis en place.

La suite de la visite etait le service d’hospitalisation avec une partie maternite et pediatrie, qui a 2 chambres avec des lits a barraux taille adulte dans lequel les jeunes meres dorment avec leur enfant, 1 chambre d’attente d’accouchement et un bloc obstetrique pour les naissances. La 2e partie est pour l’hospitalisation medecine avec 1 chambre hommes de 6 lits, 1 femme de 8 lits et une chambre seule qui vu l’etat ne devait pas etre souvent occupee. C’est bien loin de nos chambres doubles avec lit tout confort, la bas les lits sont simples en fer forge, mais au moins les infirmiers economisent les km avec les dortoirs. Les lits ne sont fait que pour les patients presents. Ils ont aussi un bloc operatoire si besoin.

On a continue avec le service des urgences dont l’organisation est plus ou moins la meme que chez nous : 1 salle de dechocage, 1 de suture, 1 de soin et 2 chambres de 6 lits, l’une pour les soins rapides et l’autre pour garder les patients en observation. Les patients voient le doc avant d’entrer dans le service et ils se pointent directement avec l’ordonnance. Le service est gere par une cadre, 2 infirmieres et une stagiaire. A priori il existe 2 cursus pour etre infirmiere. Celui de Jaqueline et Cintia (2 des  filles rencontrees pendant le WE)  est de 5 ans et elles ont le meme salaire que nous. Dans tout l’hopital, les infirmier(e) ont juste une blouse qu’ils portent par dessus leur habits civils.  J’ai jamais ete une pro de l’hygienne mais la j’ai trouve ça moyen…. Perso ça m’embeterai de ramener tout les gentils microbes a la maison a la fin de mon service, sans parler de ceux qu’ils peuvent refiler au patients.

Tout ça ne m’a pas empeche d’etre tres heureuse d’avoir vu a quoi ressemble un hotpital bresilien et encore plus de retrouver Cintia aux urgences et la suivre pour le reste de la matinee. C’etait rigolo d’expliquer aux patients que je suis une infirmiere française et que je suis la pour observer leur travail meme si je n’ai pas de blouse.

 

Plus de details sur les depistages pour les frenchi par ici : association AIDES