DCIM103GOPROVous vous souvenez surement que la dernière fois j’étais toute fière d’annoncer que j’avais fait mon premier quart de nuit. Etant de nouveau vivante et apte à me déplacer, il n’y avait plus aucune raison valable pour ne pas les faire. Mais c’est quoi un quart? du moins celui de nuit sur un bateau. Depuis le temps que j’en entendait parler, enfin m’y voila.

Laurent et Philippe m’ont expliqué les écrans, il a fallu 2 ou 3 fois avant que ça rentre bien pour être sûre de ne pas me planter. Car les écrans, il y en a 8… Celui de la carte maritime avec le bateau dessus grâce au satellite et l’AIS qui dans la foulée détecte les autre bateaux et leur informations,  et fait aussi radar. Celui pour le vent ressenti par le bateau, celui du réel vent, celui de notre vitesse en mer, celle par rapport à la mer, celui de la direction du vent… Amateurs de jeux vidéos vous êtes servis. Plus sérieusement, un quart de nuit est la surveillance des alentours pour être sur de ne pas aller se frotter aux voisins, plus ou moins gros et résistants, voir aux cailloux mais la ya moins de risques. C’est à ça que servent tout les gadgets, pour parer a notre vision qui n’est pas très nocturne.

DCIM103GOPRODonc après un dernier briefing de Laurent : “tu me réveille si le vent change de direction, si on passe à moins d’un miles d’un voisin, si il y a un souci…et pour réorienter le bateau sur sa route tu tourne la mollette DOUCEMENT(ma délicatesse incarnée est déjà cernée)” ok message reçu,  je peux aller le secouer dès que je veux, mais peut être  pas abuser pour ne pas finir en nourriture à poissons. La première demi heure s’est très bien passée, jusqu’à ce qu’un gros point rouge détecté au radar ne correspondent pas aux données AIS (qui affiche les bateaux et leurs infos sur l’écran). Je prend les jumelles mais a par m’user les yeux dessus rien en vue… Pourtant c’est censé être aussi gros qu’un paquebot de croisière et illuminé (une blanche en haut, une verte à droite et une rouge a gauche). J’ai cherché un moment et revérifier bien 50 fois qu’on passait loin de lui sur le radar. Mon quart étant de 6 à 8h, j’ai eu le plaisir de voir le lever du soleil et dans la foulée ce foutu bateau fantôme au loin! Les garçons m’ont appris plus tard que c’est un porte avion, ce qui explique le manque de données et de lumières. J’oublierai pas cet ÉNORME bateau!

La joie n’a pas duré,moi qui ‘avais enfin le pied marin, et qui étais apte à travailler, nous avons du  nous arrêter pour une escale technique à durée indéterminée à Gibraltar. Ici ils ont les marées, et le bateau passe son temps à monter et descendre au bord du quai qui n’est adapté que pour la marée haute. Du cou un cou sur 2 je dois escalader pour aller me balader et au retour me débrouiller pour ne pas faire plouf en sautant dessus.

 Vous pouvez bouger la carte, zoomer et dé-zoomer  en cliquant dessus