Budget

Beaucoup de personnes se demandent combien me coûte mon voyage, j’ai parfois droit à des commentaires du genre c’est super mais il faut avoir les moyens… voici quelques explications chronologiques prouvant que je ne roule pas sur l’or et que mon budget n’est pas sans fond.

Contrairement à ce que semble penser beaucoup de monde, je ne suis pas millionnaire, je n’ai pas hérité, personne ne finance mon voyage à part moi même. Pour ça, j’ai fait comme tout le monde, j’ai travaillé, mes parents m’ont appris que pour partir en vacances, il faut économiser. De ce coté, j’ai de la chance car je suis infirmière ce qui donne quelques avantages : il y a toujours du boulo, n’importe où et n’importe quand si on accepte d’être polyvalent. Aimant le changement et voulant voir la France, je travaillais en intérim et n’acceptais que les missions (remplacements) logés comme ça pas de loyer et les frais kilométriques remboursés. Avec la boite d’intérim, chaque heure est payée, pas d’histoire d’heures sup à récupérer ou vacances à poser obligatoirement. Pendant un an et demi je n’ai pas arrêté pour économiser 20000€. J’avais pas calculé que les impôts eux ne m’oublieraient pas… ils en ont mangé une partie. Cet objectif était lié au fait que j’avais lu un peu partout qu’il faut 15 à 20000€ en poche pour un tour du monde.

Je n’aime pas prévoir longtemps à l’avance, car de toute façon je ne respecte jamais mes plans. Un fil rouge avec une vague idée du chemin et en avant! La durée? J’ai des années devant moi, et tant que le budget suit je continue. Mon voyage se fait en fonction des rencontres et des envies du moment. Dans ces conditions, planifier un budget précis est mission impossible! Mais essayer de respecter celui que je me suis fixé est plus simple à condition de voir plus loin qu’à la journée bien sûr! Avant le Brésil, c’était maxi 4€/j et maintenant avec la moto, ça a augmenté à maxi 10€/j.

Il y a des mois où j’ai dépensé plus que le budget fixé et dans ce cas le moi suivant je faisais plus attention ou la meilleure solution qui correspond à mon objectif de vivre avec les locaux est de faire du volontariat (rencontres, travail, nourris, logé). Grâce à ça, j’ai pus garder un budget très serré tout en me faisant plaisir aussi avec de temps en temps un resto ou une nuit en auberge. Il ne faut pas oublier que je voyage avec tente, hamac et réchaud à bois le reste du temps. Et point le plus important, l’accueil des locaux qui veulent au minimum partager un café avec vous pour entendre votre histoire, un de mes moteurs pour ce voyage.

En conclusion, il est tout à fait possible de voyager avec un mini budget si vous avez du temps devant vous et sortez des zones 100% attrape touriste qui elles vident vos poches en moins de 2sec. J’ai dépensé moins de 3000€ pour mes 2 premières années de voyage, ce que d’autres dépensent en moins d’une semaine pour un autre type de voyage.

Leave a Reply