Notre voilier était bel et bien de retour à Antigua, mais pas prêt à reprendre la route. Comme d’habitude il y avait quelques réparations à faire dessus. Du coup on a décidé de continuer à se balader dans le secteur en attendant et c’était l’occasion de fêter nos un an de voyage ensemble avec Gunes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAHistoire de changer de la grande maison, on a passé une nuit sur la plage après y avoir partagé un poisson fraîchement pêché et cuit au feu de bois avec Laurent. La fameuse plage n’étant pas trop loin de Shirley height, un superbe point de vue sur les alentours que nous avions zappé précédemment  c’était l’occasion d’y monter. On a donc laissé Nelson dokyard pour un charmant petit sentier qui nous a mené directement en haut. Nous avons choisit Lookout trail tout simplement car c’est le premier que nous avons vu mais il en existe d’autres tout autour pour pouvoir faire des boucles. Le sentier ne fais qu’1/2 mile (800m) mais avec 150m de dénivelé ça fait une sacrée grimpette. Avec la chaleur et nos sac chargés, on a fait plein de pauses officiellement pour regarder le paysage (alors qu’on soufflait comme des boeufs). La vue en valait quand même le coup! Une fois en haut, premier réflexe de campeur on a fait le tour du site pour voir si il était possible de planter la tente et seulement après on a déambulé entre les différents points historiques. C’était une base base militaire, rénovée et depuis le lieux est bien plus célèbre pour ses fêtes tous les dimanches que pour son parc national! Etant montés le samedi, nous étions seul au monde avec la vue pour feter nos un an de voyage ensembles… Nous pensions fêter ça au restaurant, mais petit bémol imprévu : ils ne prenaient pas la carte bancaire… donc notre anniversaire s’est fini avec une mini soupe et une mini salade avant d’aller mettre le campement… On refetera ça plus dignement une autre fois, pour une fois qu’on voulait faire un écart de budget le destin ne nous l’as pas accordé.

DCIM100GOPRODimanche le lieux était méconnaissable. Des centaines de gens affluaient de toute part pour profiter d’une soirée barbecue et assister au concert de groupes locaux. Super motivés pour y rester, j’ai refait le sentier aller retour  pour parer au défaut carte bleue et y inviter notre skipper et capitaine. Bizarrement ça a été bien plus  vite sans les sacs…  Les premiers musiciens avec les percutions étaient vraiment sympas (je publierai bientôt une vidéo d’eux), le 2e plutôt genre discothèque

Le lendemain, nous y sommes retourné pour faire le plein d’eau et on pensait aussi en profiter pour faire un brin de toilette… qu’on a vite oublié en y arrivant: les lieux étaient à nouveau envahis mais cette fois pour admirer le départ de la course de voiliers faisant le tour des îles aux alentours.  C’était un sacré bordel avec ceux qui arrivaient, ceux qui partaient, ceux qui va savoir pourquoi faisaient demi tour au milieu des autres… Bref on a abandonné l’idée d’y rester tranquilles et on a opté pour retourner à St John’s faire les réparations de la tente chez le couturier avant de revenir au bateau.

 

J’ai trouvé ce blog français qui explique très bien l’histoire de Nelson Dockyard, je ne saurai faire mieux. Pour les sites anglais, vous cliquez avec le bouton droit de la souris puis traduction.