Les activités extras étant finies, nous avons repris la route. Nous nous sommes attaqués au Parc National Galicicia et sa montagne. Et oui, objectif le Lac Prespa de l’autre coté de ses 1600m.
Nous avions grandement trainé pour le petit déjeuné, et enchainé en l’espace de 200m 2 invitations : la première pour un café et la 2e débutée par “Aysegul a interdiction de continuer sans chapeau, il fait trop chaud!” Le temps de mettre la main sur une casquette, on s’est retrouvé dans la cour avec des verres d’eau et des fruits. Ils nous ont finalement rendu notre “liberté” vers 14h, assurés que le soleil cogait un chouia moins fort. Pas mal pour commencer l’assension et essayer d’atteindre la grande aire de pique nique au sommet pour la nuit une 15e de kilometres plus haut. Sentiers et routes nous y ont enfin mené à la nuit tombée. Place revée pour un campeur, eau fraiche, emplacement pour grands feu et bois fournis.
Le jour suivant à commencé avec la rencontre d’un cycliste local au point de vue panoramique et aussi soit dit en passant un raccourcis pour nous. La suite était moins drole. Ici ils ont un supper balisage de sentier avec des paneaux indicationnels de km et temps, le reve après l’Albanie… sauf qu’au milieu plus une trace visible… pas grave on est des pros du “Direct” maintenant. On a juste escaladé pour rejoindre la route et bifurquer de nouveau sur une piste de macadam qui descendait directement à Stenje. L’accueil a été très chaleureux par une bande de moustiques assoiffés heureux de trouver un festin pour le diner. On a eu beau vider nos anti moustiques sur nous, ça ne les a pas le moins du monde dérangés! Nous avons fini en bas à bout de nerf avec nos casquettes agitées en tout sens pour les chasser. Nous avons trouvé facilement un endroit ou poser le tente et dormir.
Nous avons rejoint Resen après passage de la cote ouest du lac totalement abandonnée. Houra! Civilisation! Aysegul en a profité pour s’échaper vers des contrée plus accueillantes.
Pour une débutante, elle a tout de meme avalé près de 50km en 3j avec une montagne au milieu, donc félicitation! Ce n’était pas de tout repos physique et psychique, meme nous avons peinés en route.