Pour ma première semaine à Izmir, j’ai eu la chance d’avoir mes 2 frangines venues me rejoindre pour découvrir la ville ensembles. Güneş s’est donc transformé en parfait guide touristique, déjà habitué à en faire l’exposé avec des couchsurfeurs. Toute la semaine, nous avons été à la découverte de la ville. et exploré les alentours.

Forcément, ça a commencé avec un gros petit déjeuner typique puisqu’elles

ont pris l’avion de nuit. Passage obligé par la boulangerie pour essayer d’y faire son choix parmi des rangées ou plutôt des kilomètres de pâtisseries typique truques. On ne savais plus ou donner de la tête avec plein de brioches différentes, gevrek, boyoz, pishi, borek, yumurtali ekmek, sucuklu yumurta, mini sandwich… Leurs petit déjeuner est majoritairement salé et servis avec du thé noir ou Ayran (mélange de yaourt, eau et sel) dont je suis devenue une grande adepte. Autant dire que nos matinées étaient définies d’avance! Un matin, nous avons même fait une quinzaine de kilomètres pour avoir un petit déjeuner turc dans une place réputée. La table était remplie de plein de belles choses et ce fut plus que copieux avec des fromages, des olives, omelettes, salades de tomate et concombres…
Puisque j’y suis, je continue sur la lancée des repas. Forcément Turquie rime avec Doner kebab que nous connaissons tous. Il y a aussi :confiture, beurre, miel, tomate et concombre coupés…

– les kebabs présentés dans des assiettes ,
– les Kefte (bâtonnet de viande avec pain et oeuf),
– Pide (genre de pizza en ovale pointu),
– lahmacun (pide en version ronde),
– tantuni (boeuf dans une galette),
– kokoreç (intestin dans une galette ),
– çop shish (brochettes),
– sarma (riz et viande hachée dans des feuilles de vigne),
– midye (moules farcies au riz).

Les desserts dont la pluspart baignent dans du sucre liquide:
– la baklava,
– fistik sarma (roulé de pistache),
– kazandibi (fond de casserole est un gateau roulé au caramel),
– sutlaç (riz au lait avec cannelle),
– gullaç (genre de gateau avec grenade),
– shambali (gateau de semoule avec pistache ou noix),
– tulumba tatlisi (ressemble aux churros avec beaucoup de sucre liquide),
– kalbura basti (genre de pate a beignet pressée dans une louche écumoir),
– shekerpare (petit gateau de semoule avec sucre liquide et citron),
– lokum,
– ashure (ou la nourriture de Noé, 1 semaine par an, la tradition veux que l’on prepare un dessert avec différentes choses qu’on offre ensuite aux voisins, cérémonie religieuse),
– tavuk gogsu (, ayva tatlisi),
– kadayif (ressemble a un gateau de vernmicelles), kunefe (kadayif avec fromage) ,
– keshkul (crème aux amendes),
– helva (gateau de semoule, sucre brulé et pistache)
– lokma (genre de beignet frit servis gratuitement dans la rue le vendredi pour célébrer un évènement comme l’ouverture d’un nouveau magasin).

Et les boissons pour accompagner tout ça :
– le café turc bien sur (café préparé avec le mar et sucre à la demande) à surtout ne pas mélanger une fois dans la tasse au risque de manger plus que de boire. La tradition veut qu’un café turc partagé assure 40 ans d’amitié.     – le thé a raison de 30 tasses par jour en moyenne, préparé en concentré et servis dilué.
–  raki qui accompagne les repas (ressemble a notre pastis),
– shalgam (jus de carotte noire),
– kimiz (alcool de lait de cheval),
– kefir (cousin de l’ayran),
– Komposto (genre de marmelade plus liquide),
– boza (jus de mais fermenté sans alcool),
– sahlep (a base de racine d’Orchidée).

Bref si avec tout ça vous ne courrez pas dans votre cuisine, chapeau bas car il m’a fallu plusieurs fois avant de finir cet article!

Dites moi si j’en ai oublié, qui a déjà goûté ces merveilles?